La Kinésiologie en France en 2017

en France
en 2017

La formation en kinésiologie en France est en train de se structurer (enfin !).
Le minimum français d'après le Syndicat National pour être kinésiologue est de 600 h de kinésiologie avec contrôle continu dans chaque matière. Il faut savoir qu’en Europe le minimum est à 850 h en Suisse et 1000 h en Allemagne, (et en comparaison, plus de 1200 h pour être naturopathe).  Il faudra bien rapidement arriver à ces niveaux européens si la kinésiologie veut être prise au sérieux.

Espace Kinésio demande, depuis plusieurs années, 850 h de formation : au moins 600 h de formation en kinésiologie et le complément par des techniques facilitant la relation entre le kinésiologue et son client en séance (options à choisir parmi les cours proposés).

Il est évident que les heures de contrôles continus et les ateliers (ainsi qu’éventuellement les cours suivis deux fois) ne sont pas comptabilisés dans les heures demandées.

Il y a actuellement deux types de formations :

a) les écoles
- celles qui proposent une formation dans diverses branches de la kinésiologie avec des bases communes (environ 250 h) et des cours avancés (parfois différents d’une école à l’autre) pour dépasser les 600 h et des contrôles continus dans chaque matière. Il y en a peu en France. Espace Kinésio en fait partie.
- celles qui enseignent les bases (environ 250 h avec ou sans examen) sans proposer des cours complémentaires ou pas assez pour arriver à 600 h. Il y en a un peu plus.
- celles qui n’enseignent qu’une branche particulière de la kinésiologie sans forcément enseigner les bases ni les 600 h minimum.
- dans une technique où il y a beaucoup de pratiques et nécessité d’un travail sur soi qui ne sont réalisables qu’avec des partenaires, le concept de cours par correspondance n'est pas admis..

b) les instructeurs individuels
- certains n’enseignent qu’une ou deux techniques de bases (et donc loin d’arriver à 600 h et sans examen)
- certains enseignent des techniques particulières sans forcément inclure les bases obligatoires ni les examens et n’atteignent pas toujours non plus les 600 h.
Il y en a beaucoup.
Nota : souvent les instructeurs individuels « se déclarent » école.

et trois organismes :

 SNK a) un Syndicat National des Kinésiologues® (SNK)
celui-ci est un syndicat professionnel avec des statuts déposés auprès du Tribunal de Créteil. Il regroupe les kinésiologues formés avec plus de 600 h. Il n'est pas chargé de protéger le nom de kinésiologue ni d’en limiter l’usage à ceux qui n'ont pas une formation de plus de 600 h avec examen dans chaque matière. Il est représentatif de la profession de kinésiologue puisqu’il ne comprend que des professionnels régulièrement et officiellement installés.
Le SNK a créé le Registre National des Kinésiologues (RNK).
Espace Kinésio est membre fondateur du SNK.


FEDEK b) une Fédération des Écoles de Kinésiologie (FEDEK)
elle regroupe des écoles proposant un cycle complet de plus de 600 h avec des examens et des intervenants nombreux et compétents dans leur domaine. Les formations proposées par les écoles membres de la FEDEK sont validées par le SNK.
Espace Kinésio est membre fondateur et actuellement président de la FEDEK.

FFKS ou FFK
c) une Fédération Française de Kinésiologie (FFK)
Association 1901 qui est en plein changement pour devenir une Fédération d'écoles ?
Bien qu’elle le revendique, elle n’est pas représentative de la profession de kinésiologue.
Attendre un peu pour voir l'évolution.


Voilà rapidement la réalité de la kinésiologie en France à ce jour.