Syndicat SNK

Voir en bas de page l’usage réglementé du terme "kinésiologue®"      Assemblée Générale du SNK le 6 mars 2010

Nota : le SNK a décidé, sans consulter les écoles, que pour les formations commençant à partir d'octobre 2015, il faudrait 600h pour adhérer au SNK !!!

Le
SNK, Syndicat National des Kinésiologues®, est un syndicat professionnel et à ce titre :


- ne regroupe que des kinésiologues® professionnels, c’est-à-dire ayant la formation minimale demandée et validée par des examens (ou par équivalence) et officiellement installés


-
représente la profession auprès des instances publiques.

Le SNK a pour objet principal de procéder à l’étude et à la défense des droits ainsi que des intérêts matériels et moraux de la profession des Kinésiologues® à un niveau national et européen.

 

Il interviendra également pour :

 - organiser et structurer l’exercice de la profession en accord avec la législation française et/ou européenne,

- établir un Règlement Intérieur et un Code Ethique qui garantissent la compétence minimale de chaque praticien adhérent au Syndicat,

 - recenser et regrouper les kinésiologues® afin d’organiser la profession,

 - promouvoir la kinésiologie,

 - représenter les professionnels de la kinésiologie auprès des tiers (public, médias, enquêteurs, autorités administratives ou associatives…),

 - ester en justice pour la défense de la profession de kinésiologue®,

 - faire respecter par les kinésiologues® les conditions définissant le titre dont le syndicat a la gestion, le Code Éthique, le nombre d’heures de formation pour s’installer ;

 - défendre la kinésiologie et tous les kinésiologues® référencés par le SNK à la condition expresse qu’ils respectent le Règlement Intérieur et le Code Ethique,

 - mener une action de médiation en cas de litige entre un client (ou toute autre personne) et un kinésiologue® affilié au syndicat ;

 - éditer un annuaire des kinésiologues® ayant adhéré au SNK,

 - intervenir auprès des professionnels en les informant de leurs droits et devoirs lorsque ces derniers, par ignorance ou mauvaise foi, risquent dans leurs actes ou leurs propos, de porter préjudice à l’ensemble de la profession .

 

Pour réaliser son objet, le Syndicat National des kinésiologues® se voit reconnaître par ses membres, les moyens les plus étendus.


Le SNK a été fondé le 23 octobre 2006, conformément au livre IV du Code du Travail par transformation des statuts et dénomination du Syndicat National des Kinésithérapeutes Rééducateurs Kinésiologues (SNKRK) créé le 22 juin 1998.

Maurice PITT, Directeur d'Espace Kinésio est membre-fondateur du SNK.

Il vise à officialiser l’activité professionnelle de kinésiologue® et a pour vocation la défense et la gestion des intérêts des membres qu’il représente.

Il attribue le titre de kinésiologue® après vérification de la formation du candidat et son engagement à respecter le Code Éthique.

Le Syndicat National des Kinésiologues® gère le Registre National des Kinésiologues®.


Concernant l’usage du terme kinésiologue®

Courrier du SNK adressé à tous les kinésiologues® de France le 15 décembre 2009 :

Saintry, le 15 décembre 2009

 

Cher(e) collègue,

  Le Syndicat National des Kinésiologues® poursuit son travail afin de donner à notre profession une structure claire et solide.

 Suite aux réunions du Conseil d’Administration qui ont eu lieu en août et novembre 2009, nous t’informons des principaux points suivants :

 -      Le titre de kinésiologue® est réglementé depuis le 1eroctobre 1996 et ne peut être utilisé que par des professionnels :

. satisfaisant aux conditions émises par le SNK (avoir suivi au moins 500h de formation en kinésiologie, être installé et déclaré auprès de l’URSSAF),

. autorisés par le SNK (voir demande d’autorisation ci-jointe).

 -      Sans ces conditions, l’usage du titre de Kinésiologue®devient illégal, et fera l’objet d’un référé au tribunal si le praticien ne se met pas en conformité avec la législation.

 -      Comme pour le titre de kinésiologue®, les titres de kinésiologue praticien® et kinésiologue professionnel®sont également protégés. Ils doivent donc impérativement s’écrire avec le ®.

 -      Il n’y a pas obligation d’adhérer au SNK pour obtenir l’autorisation d’utiliser le titre de kinésiologue® mais seuls les membres adhérents du SNK apparaissent sur l’annuaire mis en ligne sur le site du SNK (voir ci-dessous).

 -      Le SNK se démarque de la position prise par la FFKS qui considère la kinésiologie comme une thérapie. Il ne cautionne pas cette orientation et se positionne, quant à lui, dans le cadre de la prévention et du développement personnel passant par une auto-éducation consciente de la personne.

Rappelons que le terme " thérapeute " signifie littéralement celui qui fait un traitement et appartient à la terminologie médicale. Un thérapeute dont la pratique n’est pas diplômée, exerce aux yeux d’un juriste une forme de médecine ou para-médecine illégale.

En adhérant au SNK, les kinésiologues® s’engagent à respecter un code éthique qui s’inscrit dans ce cadre non thérapeutique. A cet égard, le SNK respecte la loi en vigueur.

Ce positionnement qui peut sembler radical nous apparaît néanmoins nécessaire à l’édification d’une profession saine, vigoureuse et  respectueuse de la législation en vigueur selon l’article L4161.1 du Code de la Santé Publique qui définit les conditions de l’exercice thérapeutique illégal (est considéré comme médical, tout ce qui relève du cas pathologique imaginaire ou non. En d’autres termes, tout acte de diagnostic, de pronostic et de traitement est réservé au corps médical).

Ce positionnement permet d’éviter le risque que la kinésiologie se retrouve annexée au corpus médical avec tout ce que cela impliquerait en termes de contraintes imposées par celui-ci (voir ce qui s’est passé pour les ostéopathes dont le champ des actes a été restreint au côté purement structurel, et les psychothérapeutes pour lesquels une formation universitaire en psychopathologie clinique est maintenant demandée - art. 91 de la loi Bachelot du 24 juin 2009).

Face au courant qui souhaite aller dans ce sens et officialiser la kinésiologie comme une approche thérapeutique, le SNK estime que notre droit légitime à vouloir faire de notre discipline une profession indépendante et libre, implique le devoir d’être respectueux de la législation en vigueur actuellement dans notre pays.

Cela explique le pourquoi du cadre rigoureux posé par le SNK et des conditions d’utilisation du titre de kinésiologue® telles que définies dans ce courrier.

 -      Des contacts ont été établis entre le SNK et Jean Marc Governatori à l’origine du rassemblement "Alliance Santé", ainsi qu’avec l’association AMAVIE. L’idée est de se tenir au courant de ce qui est mené par ces mouvements partisans de développer une approche de santé globale.

 -      Le SNK dispose à présent d’un site en ligne à l’adresse www.syndicat-national-des-kinesiologues.com. N’hésite pas à le consulter et nous faire part de tes remarques.

 -      Un dossier de presse présentant la kinésiologie selon l’orientation du SNK a été rédigé et envoyé à différents organes de presse (écoles incluses). Tu le trouveras disponible sur le site du syndicat.

 -      Ce dossier a aussi été reçu par les différents directeurs de rédaction qui ont mis en cause la kinésiologie au cours des derniers mois (affaires Eric Bresson, Joëlle Marvaux, Frank Bastien).

 -      Le SNK et la FEDEK préconisent que la formation des kinésiologues®, à plus ou moins long terme, se fasse exclusivement au sein des écoles* en associant étroitement savoir-faire, savoir-être et développement personnel du futur professionnel. Nous pensons que si les écoles se rassemblent et échangent entre elles, cela permettra davantage de cohérence et d’unité dans la formation, tout en laissant la place à la créativité de chacune d’entre elles dans sa façon de transmettre son enseignement.

 Actuellement, il est clair que la place pour les non-thérapeutes n’existe pas car nous répondons à un besoin nouveau de la société occidentale : se libérer d’un assistanat et d’un besoin inconscient de dépendre d’instances supérieures aliénant notre pouvoir de créer par nous-mêmes une vie saine et équilibrée intégrant toutes les dimensions de l’être humain (physique, mentale, émotionnelle, énergétique et spirituelle). Nous sommes pionniers avec tout ce que cela implique en termes de découvertes et de tâtonnements, mais nous sommes également confiants en notre capacité à créer une place pour cette nouvelle profession aux côtés des métiers de la santé.

 Nous profitons également de ce courrier pour t’informer que notre prochaine Assemblée Générale se tiendra le samedi 6 mars 2010 au siège (Saintry-sur-Seine). Nous espérons ta présence parmi nous.

 Les membres du CA te souhaitent enfin une excellente fin d’année et te présentent leurs meilleurs vœux d’essor professionnel pour l’année 2010.

 Bien amicalement.

Toute l’équipe du CA.

 

 PS : l’article intégral L4161-1 du Code de la Santé Publique est disponible sur le lien :

http://www.legifrance.gouv.fr/initRechCodeArticle.do

 

* définition des écoles par la FEDEK (Fédération des Écoles de Kinésiologie) sur le site www.fedek.fr



SNK - 91 allée de la Fraternité - 77550 MOISSY CRAYAMEL
01 60 75 54 68

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site :
www.snkinesio.fr